Toute l'histoire de la République Dominicaine

RSS Toute l'histoire de la République Dominicaine
Lien du site : http://www.punta-cana.fr

La République Dominicaine a été explorée par Christophe Colomb lors de son premier voyage en 1492. Il l’a appelée La Española, et son fils, Diego, fut le premier vice-roi. La capitale, Saint-Domingue, fondée en 1496, est la plus ancienne colonie européenne dans l’hémisphère occidental.

L’Espagne a cédé la colonie à la France en 1795, et les Noirs haïtiens sous le commandement de Toussaint Louverture l’ont conquise en 1801. En 1808, le peuple se révolte et prend Santo Domingo et l’année suivante c’est la mise en place de la première république. L’Espagne récupère la propriété de la colonie en 1814. En 1821, la domination espagnole a été vaincue, mais en 1822, la colonie a été reconquise par les Haïtiens. En 1844, les Haïtiens sont expulsés et la République dominicaine a été créée, dirigée par Pedro Santana. Les attaques incessantes des Haitiens obligent Santana à faire du pays une province de l’Espagne de 1861 à 1865.

Le président Buenaventura Báez, face à une économie en ruine, a tenté d’annexer le pays aux États-Unis en 1870, mais le Sénat américain a refusé de ratifier un traité d’annexion. Le désordre continue jusqu’à ce que la dictature d’Ulíses Heureaux. En 1916, quand le chaos éclate à nouveau, les États-Unis envoient un contingent de marines, qui restent jusqu’en 1924.

Un sergent de l’armée dominicaine formé par les marines, Rafael Leonidas Trujillo Molina, renverse Horacio Vásquez en 1930 et établit une dictature qui dure jusqu’à son assassinat en 1961, 31 ans plus tard. En 1962, Juan Bosch du Parti révolutionnaire dominicain, devient le premier président démocratiquement élu depuis quatre décennies.

En 1963, un coup d’Etat militaire évince Bosch et installe un triumvirat civil. Les gauchistes se rebellent contre le nouveau régime en Avril 1965, et le président américain Lyndon Johnson envoie des marines et des troupes. Après un cessez-le-feu en mai, un compromis installe Hector Garcia-Godoy comme président provisoire. En 1966, le candidat de droite Joaquin Balaguer remporte les élections libres contre Bosch. Les Etats-Unis et d’autres troupes étrangères se retirent.

En 1978, l’armée suspend le décompte des bulletins de vote lorsque Balaguer brigue une tentative de quatrième mandat. Après une mise en garde du président américain Jimmy Carter, Balaguer accepte la victoire d’Antonio Guzmán du Parti révolutionnaire dominicain. En 1982, lors des élections, Salvador Jorge Blanco du Parti révolutionnaire dominicain bat Balaguer et Bosch. Balaguer est réélu président en mai 1986 et reste en fonction pendant les dix prochaines années.

En 1996, Leonel Fernández obtient plus de 51% des voix grâce à une alliance avec Balaguer. Le premier point à l’ordre du jour du président est la vente partielle de certaines entreprises publiques. Fernández met un terme à des décennies d’isolationnisme et améliore les liens avec les autres pays des Caraïbes, mais reste critiqué pour ne pas lutter contre la corruption ou la pauvreté qui touche 60% de la population.
fr
Toute l'histoire de la République Dominicaine
 

Sites proches de Toute l'histoire de la République Dominicaine

Zoom sur l’autorisation ESTA, un billet d’entrée en Amérique
L’autorisation ESTA est indispensable pour un séjour en Amérique. Tout le monde y compris les...
vacances à Jura
Vous avez déjà passé vos vacances dans un gite ? Vous n’êtes pas encore en retard. Les...
chirurgie esthetique en tunisie
La chirurgie esthétique en Tunisie a connu un grand succès ces dernières années grâce à la...
Un cadre digne d’une carte postale
Pour les cannois, dans une ville où les habitudes n’ont pas vraiment leur place il faut savoir...
Vacances à Courteillac
Lors de vos visites dans le domaine Courteillac, appréciez différents saveurs en faisant des...